Comment déterminer le ratio d'autonomie financière ?

Comment déterminer le ratio d’autonomie financière ?

Le ratio d'autonomie financière mesure le volume de financements internes par rapport aux financements totaux. 
Écrit par : Cyril
31/05/2022 - 3 min de lecture
Sujets : Paiement

Il est important pour toute entreprise ou tout entrepreneur évalue son ratio de solvabilité et de liquidité. Ce sont des indicateurs financiers essentiels pour le développement d’une activité. En effet, si elle souhaite augmenter sa masse salariale en recrutant, accroître sa trésorerie immédiate ou encore dégager des profits plus importants. Ces indicateurs font partis des principaux ratios d’analyse.

 

Mais il est nécessaire d’en déterminer d’autres, et notamment le ratio d’autonomie financière.

 

Par où commencer ? 

 

Selon son secteur d’activité et son niveau de développement, une entreprise peut se retrouver dans diverses situations. Elle peut rechercher l’équilibre financier et dans ce cas, la mesure de la rentabilité est essentielle.
Il peut arriver que la société soit dans un besoin de financement afin de développer son activité.
À l’inverse, si cette dernière à une dette financière à rembourser, ses besoins ne seront pas les mêmes. Il lui faudra une rentabilité des capitaux propres sur le long terme afin d’assurer ses mensualités.

Mais qu’importe sa situation financière, il est essentiel de déterminer son cycle d’exploitation. C’est la première étape pour par la suite calculer d’autres indicateurs.

 

Puis, vous pourrez définir votre marge opérationnelle.

Cela permet de mettre en évidence la marge des revenus de l’entreprise par rapport à l’activité de l’entreprise.

La marge opérationnelle se calcule grâce à la formule : Rapport d’exploitation / Chiffre d’affaires.

 

Elle peut être mise en corrélation avec le ratio de productivité. En effet, elle agit comme un indicateur de viabilité. Vous connaitrez la capacité de l’entreprise à être pérenne.

De plus, cette marge est utilisée afin d’évaluer la rentabilité moyenne des secteurs d’activités. Il sera facile de se positionner par rapport à la concurrence et de trouver des solutions pour s’améliorer.

 

Important : Une marge opérationnelle supérieure à celle des concurrents est un véritable avantage concurrentiel.

 

Centraliser les échanges clients et fournisseurs

 

Les fonds propres, un facteur à ne pas négliger

 

Mais ce n’est pas tout. Il est important de calculer son ratio de fonds propres et il prend tout son sens dans l’analyse de la rentabilité économique.

Il met en évidence le montant des actifs qui sont financés par les actionnaires.

 

Ce ratio se calcule via la formule : Fonds propres / Total des capitaux.

 

Il faut en amont additionner les actifs circulants et actifs immobilisés.

Puis plus ce ratio est faible, moins l’entreprise est financée par des actionnaires. Elle s’appuie sur ses financements.

Évidement, ce ratio n’est pas valable pour toutes les entreprises, il faut avoir fait rentrer des actionnaires au capital pour qu’il soit pertinent.

 

Puis une fois cet indicateur calculé, l’entreprise aura en sa possession son taux de rendement. C’est la somme que l’entreprise gagne pour chaque euro investi.

Afin de financer ses activités, la société privilégiera ses liquidités immédiates, pour assurer une trésorerie minimum et la santé financière de l’entreprise.

Mais si vous devez faire appel à des investisseurs pour obtenir des financements, ils souhaiteront le ratio le plus élevé. En effet, cela prouve que l’entreprise utilise efficacement ses provisions.

Pour calculer ce ratio de rendement des capitaux, vous pouvez utiliser la formule : (Bénéfice net de l’exercice – Impôts – Intérêts) / Capitaux propres.

 

Qu’en-est-il du ratio d’autonomie financière ? 

 

Cet indicateur permet d’évaluer la proportion de fonds propres comparé au total du bilan d’une entreprise. Concrètement, il mesure le volume de financements internes par rapport aux financements totaux.

De plus, il permet de mettre en évidence la proportion de dettes contractées auprès de divers organismes.

 

Plus ce ratio est élevé, plus l’entreprise est indépendante de financements externes. A contrario, plus elle y est dépendante, plus elle rencontrera des difficultés pour trouver de nouveaux financements.

 

On peut appeler cela de l’autofinancement, que l’entreprise ne soit pas en situation d’endettement, avec un résultat financier positif. Concrètement qu’elle est un niveau de liquidité suffisante afin d’assurer un développement.

Une bonne gestion comptable est essentielle pour déterminer son niveau de solvabilité. Les ressources financières doivent être supérieures aux dépenses.
Pour déterminer cela, à part si vous avez des compétences certaines en finance. Un entrepreneur ou des entreprises peuvent se faire aider par un expert-comptable afin de calculer ce ratio.

 

Vous pouvez dégager un chiffre d’affaires annuel très important, mais avoir un ratio d’autonomie financière négatif. En effet, si vous avez encore un remboursement d’emprunt ou encore passif de mauvais payeur, cela impacte ce ratio.

Une gestion de votre comptabilité est indispensable afin de déceler vos faiblesses.
Votre actif circulant est trop important ? Votre niveau de liquidité est trop bas ? Et votre résultat financier est en négatif ? Vous avez un niveau d’endettement supérieur à l’argent que vous encaissez ? Votre taux de factures impayées est anormalement élevé ?

C’est en se posant toutes ces questions que vous pourrez faire le calcul et vous rendre compte de l’état financier de votre entreprise.

 

Retrouvez toutes nos offres d'emploi

 

Comment interpréter ce ratio ? 

 

Lorsqu’il est calculé à partir des dettes, il doit être supérieur à 1. Cela signifie que l’entreprise est capable de couvrir ses emprunts bancaires via leurs fonds propres.

Mais si le ratio est inférieur à 1, l’entreprise est alors endettée et n’est pas en mesure de couvrir ses frais financiers.

 

Lorsqu’il est calculé à partir des capitaux, il doit être supérieur à 0,5. Sinon ses dettes seront également trop élevées et l’entreprise ne pourra les rembourser. Sans contracter un nouveau prêt, ce qui peut être compliqué dans une telle situation.

 

Bon à savoir : Cet indicateur doit être mis en relation avec d’autres ratios. En effet, même s’il est trop faible, mais que l’entreprise montre une forte capacité de remboursement. Elle pourra plus facilement solliciter un nouveau prêt bancaire.

 

Comment déterminer le ratio d’autonomie financière ? 

 

Le calcul du ratio est assez simple. Il distingue les capitaux propres et les dettes d’une entreprise et peut se calculer grâce à deux formules :

  • Capitaux propres / Total du bilan ;
  • Capitaux propres / Capitaux permanents.

 

Une fois l’indicateur calculé, l’entreprise pourra analyser sa situation financière. Elle aura une visibilité sur sa capacité (ou non) de financer ses investissements grâce à ses fonds propres.

C’est l’un des ratios clés suivis par les banques avant de donner leur accord concernant un emprunt. Après votre analyse financière et de trésorerie, vous pouvoir décortiquer votre comptabilité et en tirer les bons résultats.

 

Vous l’aurez compris, il existe plusieurs ratios financiers à déterminer afin d’évaluer la viabilité d’un financement. Une fois ces derniers calculés, l’entreprise pourra aviser en demandant un nouvel emprunt où se servir de ses fonds propres pour développer son activité.

 

Selon vos ressources financières (et même humaines), vous aurez peut-être besoin de vous faire accompagner par des prestataires externes. Même si votre entreprise est en autofinancement et que vous n’avez pas pour projet de contracter un emprunt à la banque, cela ne peut pas durer si votre gestion n’est pas optimale.
Avec Soan, vous optimisez votre gestion de trésorerie et votre facturation. Vous passez plus de temps à développer votre activité et faire prospérer votre entreprise.
Votre ratio d’autonomie financière n’en sera que meilleur !

 

Merci d’avoir pris le temps de lire notre article ! N’hésitez pas à visiter notre blog 🙂

Rendez-vous sur le blog Soan ou abonnez-vous à nos réseaux sociaux : LinkedIn, Facebook ou Youtube.