Comment réduire son taux de commission en tant que commerçants ?

Avec l'arrivée du paiement sans contact, le paiement par carte bancaire est omniprésent pour tous les commerçants. Il est essentiel pour eux de renégocier leur taux avec leur banquier.
Écrit par : Cyril
24/01/2022 - 3 min de lecture
Sujets : Paiement

Qu’entend-on par taux de commission ? 

 

Il intervient à chaque fois qu’un client procède à un paiement via sa carte bancaire, les commerçants doivent payer une commission à leurs banques. 

Que ce soit un paiement sans contact ou en insérant sa carte de crédit dans le terminal, des frais seront comptabilisés.

 

À savoir : Un commerçant peut refuser les paiements par CB. Il devra cependant le mentionner sur l’affichage des différents moyens de paiement. Certains acceptent seulement les chèques et le cash par exemple. 

La commission à la charge des commerçants pour les transactions effectuées est fixée en additionnant : 

  • La commission d’interchange. 
  • Les frais de réseau.
  • La marge de la banque du commerçant. 

 

Les commissions d’interchanges

 

Elles sont fixées par les différents réseaux de cartes (Mastercard ou Visa par exemple). Mais les commissions sont versées directement à l’émetteur. 

En d’autres termes, votre banque en tant que commerçant paie une commission à la banque de votre client. Cette commission représente un pourcentage de la valeur des transactions. 

 

À savoir : Si le commerçant et le client possède la même banque, il n’y a pas de commission d’interchange. 

 

taux-de-commission-2

Les frais de réseau

 

Ces frais assurent que le commerçant soit réellement payé. 

Les terminaux de paiement électronique (TPE), permettant le paiement, fonctionnent tous de la même manière. Une fois marqué “transaction autorisée”, ces frais sont automatiquement prélevés. 

Qu’importe les types de paiements réalisés, le procédé restera identique.

Les banques françaises sont libres de fixer leurs frais de réseau spécifiques. 

 

La marge réalisée par la banque du commerçant

 

Ce sont des frais fixes, la marge est librement définie par la banque. 

Cette marge est égale à la différence entre les frais incompressibles et les frais facturés par votre banque. 

 

À noter : En connaissant la marge de sa banque, le commerçant pourra calculer le total des paiements mensuels afin de connaître le montant de la marge prélevée. Cela pourra l’aider s’il souhaite renégocier ses taux. 

 

Quel est le taux de commission à la charge du commerçant ? 

 

Payer un achat par carte bancaire implique un taux de commission qui diffère selon les cartes. Pour être plus clair, voici un tableau comparatif des divers taux de commission pour 2022. 

 

taux-de-commission-3

 

À savoir : Le montant payable de vos commissions seront peut-être plus attractif chez des banques en ligne. 

Aujourd’hui, ces banques proposent des services adaptés avec des mensualités avantageuses et une sécurité de paiement en limitant une utilisation frauduleuse. 

 

Négocier ses taux de commission de carte bancaire

 

Pour chaque commerçant, il est important de connaître ses quelques clés afin de pouvoir négocier auprès de sa banque. 

 

Des frais selon le type de carte

 

Le taux de commission sera différent pour un paiement par carte bancaire classique. Ces taux seront eux moins élevés sur les cartes bancaires à débit immédiat et pour les cartes prépayées que pour les cartes à débit différé. 

 

Il est normal d’uniquement payer l’utilisation que vous faites, c’est-à-dire : Si vous travaillez qu’avec une clientèle française, vous pourrez alors faire l’impasse sur les cartes et devises étrangères afin de réduire vos frais. 

 

Des frais en fonction du montant de la vente

 

Cela peut arriver que certains commerçants réalise de petites transactions, notamment dû à la démocratisation du sans contact. 

Selon les montants de vos transactions et votre plafond de paiement par carte bancaire, vous pourrez demander une renégociation de votre taux. 

 

Une augmentation de chiffre d’affaires

 

Avec votre compte de résultat démontrant une augmentation de votre activité et de votre chiffre d’affaires, vous êtes en droit de renégocier votre taux de commission. Il est conseillé de faire la demande chaque année. 

Même vous gagnez un seul point sur votre taux, sur l’année, cela peut représenter des centaines d’euros. 

 

Un critère souvent oublié, votre profil client

 

Si vous êtes fidèle à votre banque, vous pourrez jouer sur le fait de disposer de comptes sains :

  • Votre entreprise génère des bénéfices constants. 
  • En cas d’emprunt, vous remboursez vos échéances sans retards. 
  • Aucun découvert bancaire ni de difficultés de trésorerie. 

 

Une bonne relation avec son banquier est essentielle pour une entreprise, et notamment lorsqu’il faut négocier un taux moins élevé. 

 

Comme vous le voyez, il n’y a pas de solution miracle afin de négocier à la baisse votre taux de commission. Mais plusieurs solutions existent et vous permettront de le réduire sur le long terme. 

 

​​Merci d’avoir pris le temps de lire notre article ! N’hésitez pas à visiter notre blog 🙂

Rendez-vous sur le blog SOAN ou abonnez-vous à nos réseaux sociaux : LinkedIn, Facebook ou Youtube.

Abonnez-vous à notre Newsletter Nous vous partageons les tips des salariés de chez Soan et l’actualité économique autour du paiement !