Comprendre le Fond de Roulement (BFR) et savoir l’optimiser

Comprendre le Fond de Roulement et savoir l’optimiser

La notion de fond de roulement peut être assez difficile à comprendre pour de nombreuses entreprises. Dans cet article, on vous explique les spécificités et vous allez tout comprendre.
Écrit par : Cyril
02/12/2021 - 3 min de lecture
Sujets : Trésorerie

Une entreprise, c’est comme une Formule 1.

Elle a besoin d’essence pour avancer.

(alors oui vous allez me dire qu’une Fiat Punto aussi… mais restons sur la Formule 1 ! ).

 

fond-de-roulement

 

L’essence d’une entreprise, c’est le Fond de roulement. C’est lui qui permet à une société de produire de la valeur et de continuer à se développer.

Mais l’essence, certaines voitures en consomment plus que d’autres, certaines ont des plus gros réservoirs, et il arrive aussi que certaines tombent en panne.

C’est la même chose pour les entreprises.

Donc pour éviter de vous retrouver en warning sur la bande d’arrêt d’urgence, faisons le point sur ce qu’est le Fond de roulement de votre entreprise et comment l’améliorer.

 

Qu’est ce que le Fonds de roulement et le BFR ?

 

Le Fond de roulement, c’est la ressource financière qui sert à faire fonctionner l’entreprise pendant un cycle d’exploitation. Ou, dit plus simplement, l’argent qui permet de continuer à faire fonctionner l’entreprise en attendant que les factures soient payées. Il concerne donc les flux de trésorerie au sein de votre entreprise.

 

Et ce montant est différent pour toutes les entreprises en fonction de leur cycle d’exploitation. La somme dont une entreprise à besoin est ce que l’on appelle le Besoin en Fonds de Roulement (le fameux BFR).

Ce BFR est déterminé par de nombreux facteurs comme l’activité de l’entreprise, les liquidités disponibles, le montant des dettes fournisseurs, les délais de paiement moyen des créances clients etc…

 

Il se calcule en nombre de jours de chiffre d’affaires et il existe deux principales formules permettant de l’obtenir.

BFR = actif circulant – passif circulant

BFR = créances + stocks – dettes

 

Avec :

  • Créances : montant moyen de créances clients selon les délais de paiement accordés par l’entreprise sur la facture ou les CGV.
    Créances = Chiffre d’affaires TTC X Délai de règlement moyen des clients / 365
  • Stocks : valeur moyenne du stock
    Stocks = Stocks moyens X Délai de rotation des stocks / 365
  • Dettes : montant moyen des dettes fournisseurs (achats de matières premières ou marchandises) selon les délais de paiement accordés à l’entreprise par ses fournisseurs, c’est-à-dire, les dettes à court terme.
    Dettes = achats TTC X Délai de règlement moyen des clients / 365

Pour rentrer plus dans le détail du calcul du BFR  et consulter un exemple de calcul, rendez-vous sur notre guide complet sur le BFR.

 

fond-de-roulement-2

 

L’entreprise doit donc constamment jongler entre les encaissements et les décaissements pour essayer de garder le montant du BFR le plus faible possible afin de renforcer la santé financière de la société.

Car le BFR est une donnée importante sur la stabilité financière d’une entreprise…

 

L’importance du BFR et pourquoi l’améliorer

 

Le BFR est l’un des indicateurs de la santé financière d’une société. Il est notamment utilisé lors de l’analyse de la solvabilité d’une entreprise.

Un BFR négatif est un bon signe car il indique qu’une entreprise est payée avant de devoir payer ses charges. Ses besoins de trésorerie sont donc bas et l’entreprise dispose d’une vaste marge de manœuvre et de ressources stables pour effectuer son activité.

 

À l’inverse un BFR trop élevé signifiera un besoin de fonds propres importants pour une société. Celle-ci aura donc d’importantes immobilisations de trésorerie et aura des disponibilités financières limitées à allouer à son développement.

Si elle n’est pas en capacité de financer son cycle d’exploitation elle-même, une entreprise avec un BFR élevé aura donc un besoin en financement afin de pouvoir poursuivre son activité.

Cela rend sa trésorerie plus fragile et l’expose à d’autres dépenses (par exemple des frais liés à l’emprunt bancaire).

 

Une bonne gestion d’entreprise implique donc d’essayer de réduire autant que possible le BFR afin de renforcer la stabilité financière de sa société.

 

Comment réduire son BFR

 

Si vous êtes déterminé(e) à réduire votre BFR, vous tombez bien ! Vous trouverez de nombreuses méthodes détaillées dans notre article sur le sujet juste ici.

Pour faire simple, pour réduire votre BFR, vous devez réduire le décalage entre les entrées et les sorties d’argent de votre trésorerie. 

Et pour ça, vous avez deux solutions.

Vous devez soit espacer le paiement de vos dettes, soit accélérer celui de vos créances. Le mieux étant évidemment de faire les deux.

 

Pour espacer vos dépenses, plusieurs options s’offrent à vous.

Par exemple :

  • Négocier avec vos fournisseurs pour allonger vos délais de règlement. Un fournisseur qui vous connaît et qui a l’habitude de travailler avec vous pourra souvent faire un geste et allonger le délai de paiement de ses factures.
  • Changer la fréquence de paiement de vos taxes pour les payer trimestriellement au lieu de mensuellement. Cela vous permettra de diminuer votre BFR. Mais attention à bien anticiper les règlements sous peine d’avoir une mauvaise surprise une fois tous les trimestres !

 

Et les possibilités d’amélioration sont encore plus nombreuses pour faire rentrer de l’argent plus rapidement dans les caisses de l’entreprise. Parmi elles :

  • Réduire les délais de paiement des factures clients en leur facilitant le paiement et en les relançant régulièrement pour éviter les retards.
  • Proposer des aménagements de paiement lorsqu’il est fait vite comme l’escompte ou le paiement en plusieurs fois
  • Avoir une politique de recouvrement très structurée et réactive pour ne pas laisser trainer la moindre facture en suspens
  • Utiliser des services comme l’affacturage sur certaines factures qui traînent afin de rapidement récupérer des fonds

 

Toutes ces solutions permettront de diminuer le décalage de trésorerie et le besoin financier d’une entreprise.

Vous avez désormais des pistes pour améliorer votre BFR et donc la santé financière de votre entreprise.

 

Pour en savoir plus sur le BFR, n’hésitez pas à consulter nos autres articles sur le sujet. Vous pouvez aussi visiter notre blog pour en apprendre plus sur la gestion de trésorerie d’une entreprise 🙂.

Rendez-vous sur le blog SOAN ou abonnez-vous à nos réseaux sociaux : LinkedIn, Facebook ou Youtube.