Entrepreneuriat : Quel est le rôle des incubateurs d'entreprises ?

Entrepreneuriat : Quel est le rôle des incubateurs d’entreprises ?

Les incubateurs permettent aux entreprises qui se lancent de mettre toutes leurs chances de leur côté afin de développer leur projet.
Écrit par : Cyril
12/04/2022 - 3 min de lecture
Sujets : Indépendants

De plus en plus de personnes ont des projets de création. Selon Bpifrance, en 2021, on a constaté une hausse de 31 % concernant la création d’entreprise comparé à 2020.

Ces entrepreneurs plein d’idées et d’envie n’ont pas forcément toutes les connaissances au moment de la création d’une entreprise.

En effet, aux débuts, une startup n’a pas toujours énormément de fonds. Ces nouvelles entreprises peuvent également rechercher un réseau d’accompagnement afin de mener à bien leur projet.

 

Mais ces aides peuvent être diverses.

Accompagner la création d’entreprise ne signifie pas forcément la recherche de financements. Cela peut être des espaces de travail, des formations ou encore une aide à la création de son business-model.

 

Mais pour ses jeunes porteurs de projets, l’une des ressources primordiales reste l’argent. Malgré des idées, sans fonds, une entreprise ne peut pas prospérer. Il existe donc la possibilité de réaliser une première levée de fonds, appelée fond d’amorçage.

Cette première source de financement est un boost et permettra à l’entreprise de développer son projet. Puis par la suite, elle pourra effectuer d’autres levées ou passer par du crowdfunding afin de financer son activité.

Il existe aussi une autre aide non négligeable à la création, qui sont les incubateurs d’entreprise.

 

Qu’est-ce qu’un incubateur ?

 

Un incubateur est, concrètement, un accompagnement pour les startups et les jeunes entreprises.

Il en existe de plus en plus et ces derniers jouent un rôle essentiel dans le développement d’un projet innovateur.

 

L’objectif d’un incubateur est d’accompagner l’innovation et de permettre à l’entreprise d’être économiquement viable.

Et pour y parvenir, cela passe par :

  • Du conseil : Les incubateurs accompagnent les entreprises dans leurs prises de décisions. Par exemple, dans certains incubateurs, il existe des concours de startup afin de récompenser des jeunes entreprises innovantes en plein développement.
  • Le partage d’expérience : L’entreprise sera bien souvent entourée d’autres projets, elle pourra donc échanger avec eux. Se créer des relations au sein d’un incubateur peut être très utile dans le futur.
  • La mise à disposition de moyens : Cela peut être des locaux, du matériel informatique, des salles de réunion. Tout ce dont une entreprise a besoin pour développer ses technologies innovantes.

 

Intégrer un incubateur peut être un accélérateur pour un projet.

 

incubateurs-2

 

Quelles sont les étapes pour intégrer un incubateur ?

 

Les incubateurs ont pour but d’accompagner l’entrepreneur, mais il faut tout de même des conditions pour en intégrer un.

En effet, il faudra déposer un dossier de candidature dans lequel l’entreprise exprimera ses motivations et ambitions.

Il faudra également joindre une étude de marché, une stratégie commerciale et des informations sur les produits vendus et son activité.

 

Cela permet à l’incubateur de déterminer la faisabilité du projet. Il y a des conditions à l’entrée afin de permettre à la structure de garantir un accompagnement le plus pertinent possible pour la startup. Il est primordial que les projets soient concrets et qu’ils traitent bien souvent autour des thématiques d’innovation et de création.

 

Il existe différents types d’incubateurs et il est pertinent de faire la distinction entre ces derniers.

 

Quel incubateur choisir ?

 

En France et plus globalement en Europe, il y a une grande diversité d’incubateurs. Des structures peuvent être spécialisées dans un domaine d’activité particulier ou soutenir simplement tout projet entrepreneurial.

 

Les incubateurs Allègre.

Ce terme désigne les établissements liés à des laboratoires de recherche publique. Leur vocation est de favoriser le développement de technologies développées dans des laboratoires. Ces incubateurs sont donc destinés à des secteurs d’activités précis.

 

Les incubateurs de grandes écoles.

De nombreux étudiants ont des idées. C’est pour cela que la majorité des grandes écoles (d’ingénieurs ou de commerce) ont créé leur incubateur. Ils accompagnent les porteurs de projet. Cela permet aux actuels ou anciens étudiants de profiter d’une mise en réseau et de la mise à disposition de ressources afin de concrétiser leurs idées.

 

Les incubateurs privés.

De plus en plus d’investisseurs, d’associations et autres entrepreneurs décident de créer des incubateurs. Ils peuvent donc soutenir l’entrepreneuriat en apportant une expertise et des actions de mentorat dédiées pour leurs “incubés”.

 

Les incubateurs des grandes entreprises.

Certaines entreprises ont créé leur propre incubateur. Cela leur permet de se tenir informer des avancées technologiques du secteur et par la suite pouvoir racheter ces projets émergents.

Cette prise de participation permet aussi aux entreprises de développer leur activité au sein d’un écosystème favorable.

 

Concrétiser son projet est un objectif pour tous. En intégrant des incubateurs, les entrepreneurs accompagnés mettent tout en œuvre afin d’augmenter leurs chances de réussir. Mais il existe d’autres structures qui permettent d’accélérer son développement.

 

incubateurs-3

 

Quelles différences entre ces différents organismes ?

 

En commençant une activité, un accompagnement est nécessaire afin de faire prospérer son entreprise. Même si la majorité des entrepreneurs choisissent d’intégrer un incubateur, il existe d’autres types de structures distinctes :

 

La couveuse

 

C’est le moyen de tester son activité.

Ce n’est pas un hébergement physique, mais elle concerne l’environnement juridique. En effet, la couveuse peut prêter son numéro de SIREN afin de permettre aux entreprises “couvées” d’émettre des factures légales.

Cela permet aux chefs d’entreprises en devenir de tester et d’évaluer la pertinence du projet. Ils pourront bénéficier de conseils, de formations et d’événements autour de la création de société.

 

L’accélérateur de startup

 

Le moyen d’apprendre à pitcher et de trouver des financements.

Sous forme de promotion d’entreprises, il permet d’apprendre et de se former à la structure d’une société. Des formations de pitch, un accompagnement dans la réalisation d’un business plan. Mais aussi, afin trouver ses financeurs pertinents pour leur activité.

C’est une méthode d’accélération essentielle pour un projet en devenir.

 

La pépinière d’entreprise

 

Un moyen d’élargir son cercle professionnel.
C’est un lieu pour les sociétés de moins de 3 ans qui sont donc en phase de lancement. Ces dernières peuvent profiter d’un espace de travail avec des conseils et un accompagnement personnalisé. En étant entouré d’autres projets, les pépinières permettent d’échanger et de développer son réseau, qui pourra être utile dans le futur.

 

L’incubateur

 

Le moyen de faire grandir son parcours entrepreneurial.

Comme dit plus haut, l’incubateur est un hébergement physique qui permet aux “incubés” de créer des synergies avec des acteurs du même secteur. Un accès à du matériel, des logiciels ou encore des salles de réunions sont également possibles, le tout pour amener son projet à maturation.

 

Vous l’avez compris, de plus en plus de structures permettent aux entrepreneurs de développer un projet, et ce, dans les meilleures conditions. Que ce soit au sein d’un incubateur, d’une pépinière ou d’un accélérateur, l’objectif est le même. Pérenniser une entreprise et lui permettre d’atteindre ses objectifs et d’être financièrement stable.

 

Merci d’avoir pris le temps de lire notre article ! N’hésitez pas à visiter notre blog 🙂

Rendez-vous sur le blog SOAN ou abonnez-vous à nos réseaux sociaux : LinkedIn, Facebook ou Youtube.