Etre sportif de haut niveau et entrepreneur : Possible ?

Le sport business se développe de plus en plus. De nombreux sportifs s'intéressent au monde de l'entrepreneuriat et investissent dans de nouveaux projets.
Ecrit par : Cyril
01/10/2021 - 3 min de lecture
Sujets : Interview

Un sportif à la même vision qu’un entrepreneur : pour arriver au succès, il a besoin des mêmes qualités, et il partage les mêmes moments dans sa vie. C’est une mentalité à adopter qui est souvent innée. La seule différence, c’est que l’un augmente les performances de son entreprise et l’autre de lui-même.

 

Le sport business

 

Entre la recherche de sponsors, organiser des rendez-vous, l’agenda du sportif ressemble donc à celui d’un entrepreneur.

Plus précisément, le sport business est un marché en pleine expansion qui est compatible à l’esprit d’entrepreneuriat. Activité libérale ou chef d’entreprise, choisissez le statut le plus adéquat à votre situation. Le sport business est étudié sous différentes formes, par exemple dans les écoles de commerce, qui proposent des cursus spécialisés dans ce domaine dès la première année. Les pratiques marketing et commerciales s’adaptent aux nouveaux produits/services sportifs, de quoi intéresser les entrepreneurs ambitieux voulant évoluer dans ce milieu !

C’est pour cela que le sportif de haut niveau n’hésite pas à devenir auto-entrepreneur, ils ont le goût du challenge !

 

entrepreneur-sportif

 

Entrepreneur et sportif

 

Taïg Khris

 

Taïg Khris, sportif reconnu dans le monde entier pour ses exploits en roller, ancien champion du monde et vainqueur des X games, décide de se lancer dans le monde de l’entrepreneuriat. Challenger dans l’âme, il décide de créer Onoff, une application qui permet d’avoir plusieurs numéros sur une seule carte SIM.

 

Après avoir connu plusieurs échecs dans sa vie d’entrepreneur, Taïg Khris ne baisse pas les bras. Pour récolter des fonds, il pitch devant plusieurs fonds d’investissement, mais sans succès.

 

Croire en son projet est un élément incontournable qui amène à la réussite. Il arrive donc à récolter 1 million d’euros auprès de son avocat, ses amis, son médecin et des anciens sportifs comme Frédéric Michalak et Alain Bernard. Après 1 million, c’est 2 millions d’euros qu’il arrive à réunir auprès de grands entrepreneurs comme le fondateur de BlaBlacar et la famille Arnault. Au fil du temps, il arrive à récolter 20 millions d’euros. Cette PME emploie entre Paris et Tallinn, et est un opérateur de télécommunication agréé dans 21 pays et fournissant des numéros de 33 pays différents.

 

Edgar Grospiron

 

Ancien champion olympique et triple champion du monde de ski acrobatique, spécialiste du ski bosse, Edgar Grospiron ne voulait pas en rester là. Après sa carrière, il est devenu consultant à la télévision, organisateur d’événements sportifs et fabricant de matériel de ski. Voulant être un entrepreneur aguerri il crée une startup, sans succès, qui connaîtra une liquidation judiciaire. Souhaitant rebondir, il se forme à la prise de parole en public auprès de spécialiste en France et au États-Unis.

 

Il décide de devenir conférencier sur la motivation des Ressources Humaines. Edgar intervient en tant que consultant en management pour les entreprises et conférencier sportif sur l’art d’être motivé et motivant. Il a écrit «Quand on rêve le monde» ainsi qu’un livre blanc sur les «16 clés pour construire un moral de champion».

 

Il est également associé de la start-up Roadoo Network, spécialisée dans l’animation de challenges commerciaux.

 

Teddy Riner

 

Double médaillé d’or aux JO, 8 fois champion du monde et 5 fois champion d’Europe, Teddy Riner a une carrière sportive époustouflante. A coté, il est entrepreneur et actionnaire, notamment de la célèbre marque Thomson. En 2016 il signe un accord d’entrée au capital de 10 % du Group SFIT (Thomson Computing) et devient ambassadeur de la marque.

Teddy Riner ne cesse d’investir et s’intéresse à Colizey. Lancée en 2019, Colizey est une marketplace spécialisée sur la vente d’articles de sport qui connecte les marques et les revendeurs avec les sportifs. Très attractive, l’entreprise attire différents investisseurs comme Cathay Innovation, Aglaé Ventures, Cassius Family et des deux champions français, Tony Parker et Teddy Riner. Ces acteurs permettent à Colizey de lever 8 millions d’euros.

Toujours dans la volonté d’entreprendre, en 2020 il fonde T&T Global Management avec Tony Parker.

 

Sébastien Chabal

 

L’ancien international de rugby est aujourd’hui un entrepreneur, mais avait déjà planifié plusieurs choses. Pour fructifier son nom, il crée en 2002 la société Chabal Image pour gérer ses contrats publicitaires. Pour le protéger il dépose la marque Chabal en 2007. En 2011 il écrit un livre  «Ma petite étoile». Par la suite, il lance un grand projet baptisé Chabal Sport. Cette entreprise propose aux collectivités locales des surfaces multisupports durables et de qualités. Il a également lancé sa marque de vêtement baptisé « Ruckfield » et possède un restaurant près de Lyon.

Sébastien Chabal est président du jury Sport Responsable et ambassadeur de la Coupe du monde de rugby 2023 qui se déroulera en France.

 

Nicolas Lemeteyer

 

Après une enfance dans le cyclisme de haut niveau, Nicolas Lemeteyer a voulu se consacrer à sa vie professionnelle. Après avoir travaillé pour de grandes entreprises et s’être occupé de grands comptes, il décide de devenir entrepreneur.

En 2012, il cofonde une première société qui s’appelle ventesportives.com où il a pu se rendre compte des enjeux entrepreneuriaux et des difficultés que l’on peut rencontrer.

C’est en 2018 qu’il décide de fonder Soan avec ses deux associés, Arthur et Peggy.

Il est également actionnaire et investisseur de plusieurs entreprises comme Quicktext… Il a également cofondé Youboox. A coté de cela, il se donne des objectifs sportifs. Il réalise notamment un Ironman et pratique le sport tous les jours.

Le sport de haut niveau l’a préparé à devenir un entrepreneur grâce à l’abnégation et à la résilience qu’il implique.

 

Merci d’avoir pris le temps de lire notre article ! N’hésitez pas à visiter notre blog 🙂

Rendez-vous sur le blog SOAN ou abonnez-vous à nos réseaux sociaux : LinkedIn, Facebook ou Youtube.

Abonnez-vous à notre Newsletter Nous vous partageons les tips des salariés chez Soan et l’actualité économique autour du paiement !