L’indispensable pour une entreprise : le compte de résultat

L’objectif du compte de résultat est d'informer les performances réalisées par une entreprise...
Ecrit par : Louis
03/09/2021 - 3 min de lecture
Sujets : Paiement

Définition

 

Le compte de résultat est un document comptable regroupant la totalité des produits et des charges d’une entreprise durant un exercice comptable, appelé aussi exercice fiscal. Comme le bilan et les annexes, il fait partie des états financiers des entreprises.

L’objectif du compte de résultat est d’informer les performances réalisées par une entreprise. En se focalisant sur ses gains et pertes, il permet de dégager le résultat net de l’entreprise, donc le bénéfice ou le déficit.

Il permet à l’administration fiscale de prendre connaissance du bénéfice réalisé par une entreprise. Également, il permet à des investisseurs potentiels de connaître les performances et la rentabilité de l’entreprise.

 

Qu’est-ce que le compte de résultat prévisionnel ?

 

Le compte de résultat prévisionnel est un tableau, qui comme son nom l’indique est prévisionnel. Il comprend plusieurs choses :

  • Le chiffre d’affaires prévisionnel
  • Les charges d’exploitation prévisionnelles
  • Les impôts et taxes prévisionnels
  • Les charges financières prévisionnelles
  • Les amortissements prévisionnels

Il doit être obligatoirement fait avec des données hors taxe sauf si l’entreprise n’est pas redevable de la TVA. C’est un élément important en phase de création d’entreprise. Il permet de chiffrer des hypothèses de chiffre d’affaires, de budgétiser les charges fixes et variables et de présenter un résultat prévisionnel. Il permet de se projeter et évaluer.

 

La différence entre le compte de résultat et le bilan comptable ?

 

Compte de résultat

 

Comme expliqué avant, le compte de résultat est une analyse des charges et produits nécessaires pour le bon fonctionnement de l’entreprise. Le compte de résultat comporte :

Les charges :

  • Les charges d’exploitation, les charges de personnel, les impôts et taxes, les dettes fournisseurs, les approvisionnements…. Comptez toutes les dépenses auxquelles votre société va être confrontée.
  • Les produits : il s’agit des produits d’exploitation, c’est-à-dire le chiffre d’affaires, les éléments financiers et les charges exceptionnelles.

 

Le bilan

 

En comptabilité, le bilan représente le patrimoine d’une entreprise, donc le passif et l’actif.

L’actif, qui représente l’ensemble de ce que possède l’entreprise, comporte :

  • Les immobilisations financières, immobilisations corporelles (matériel, constructions…) et d’immobilisations incorporelles (brevets, logiciels, frais de recherche et développement…)
  • Les actifs circulants : ils désignent la trésorerie, les stocks et les clients.

L’actif du bilan va montrer les capacités économiques via les immobilisations.

Le passif, représente l’ensemble des dettes de l’entreprise et comprend :

  • Le capital, les capitaux propres, le résultat, les réserves et les dettes (les dettes fiscales, les dettes sociales et les dettes d’exploitation).

Le passif du bilan montre la structure financière de l’entreprise, à savoir si votre activité est fructueuse. Soit grâce aux résultats dégagés ou grâce aux emprunts et découverts du banquier et aux retards fournisseurs.

L’ensemble actif et passif est toujours à l’équilibre.

 

Quels sont les points communs entre le bilan et le compte de résultat ?

 

Malgré leurs différences, le bilan et le compte de résultat parlent de la même chose :

  • L’activité de l’entreprise sur une période donnée.

Les banquiers ou un expert-comptable peuvent ainsi vérifier la solvabilité et la situation financière de l’entreprise.

Ces états financiers servent à la réalisation des comptes annuels. Ils vont permettre à l’expert-comptable de déterminer le montant de l’impôt sur les bénéfices dont la société est redevable.

 

Exemple de compte de résultat

 

Compte-de-resultat

 

Compte de résultat détaillé

 

Le compte de résultat regroupe donc sur un an l’ensemble des enrichissements et des appauvrissements. Il se décompose selon une triple distinction au niveau des opérations :

  • Celles relatives à l’activité économique courante, c’est le résultat d’exploitation
  • Relatives aux incidences de la gestion financière, c’est le résultat financier
  • Celles relatives aux opérations exceptionnelles, c’est le résultat exceptionnel

 

Le résultat d’exploitation : retrace l’activité courante de l’entreprise. C’est la différence entre les produits et les charges d’exploitation.

La valeur ajoutée (VA) = A – B

C’est le résultat de la valeur qu’ajoute l’entreprise a la consommation auprès des consommateurs.

L’excédent brut d’exploitation (EBE) = VA + subventions d’exploitation – impôts et taxes  – Charges de personne

L’EBE correspond au flux de trésorerie que pourra générer l’exploitation courante de l’entreprise une fois que tous les produits sont encaissés ET lorsque toutes les charges sont payées. L’EBE est un indicateur financier qui mesure de la rentabilité de l’entreprise.

Le résultat financier est la différence entre les produits et les charges financières. Si une entreprise est endettée, les charges financières d’intérêts sont conséquentes et le résultat financier sera très souvent négatif.

Une entreprise qui a des excédents de trésorerie et dégage des revenus, ils apparaîtront dans ses produits financiers.

Le résultat exceptionnel comptabilise les opérations qui ne relèvent ni de l’exploitation, ni du financier.

Par exemple :  la cession d’une immobilisation corporelle (immeuble, machine…). Cela vient souvent d’une plus-value.

Attention, cela ne signifie pas obligatoirement que l’exploitation est rentable

Le bénéfice ou la perte :  du compte de résultat, est appelée résultat net en analyse financière. Il reprend la totalité des produits de l’année et enlève la totalité des charges de l’année.

Il est riche d’enseignements sur ce qui se passe dans l’entreprise.

 

Merci d’avoir pris le temps de lire notre article ! N’hésitez pas à visiter notre blog 🙂

Rendez-vous sur le blog SOAN ou abonnez-vous à nos réseaux sociaux : LinkedIn, Facebook ou Youtube.

Abonnez-vous à notre Newsletter Nous vous partageons les tips des salariés chez Soan et l’actualité économique autour du paiement !