Les artisans optent-ils pour la comptabilité de trésorerie ?

Beaucoup d'artisans font appel à un expert-comptable, cela leur permet de ne pas toucher aux logiciels de comptabilité et d’être conseillés sur le meilleur régime fiscal à adopter.
Écrit par : Cyril
21/07/2022 - 3 min de lecture
Sujets : Trésorerie

Se lancer dans l’artisanat nécessite bon nombre de savoir-faire. Parmi ceux-ci, on trouve la gestion de trésorerie et la comptabilité. Avoir une bonne tenue des comptes est essentielle au bon fonctionnement de votre entreprise.

Dans cet article, nous aborderons la notion de comptabilité de trésorerie. Vous y trouverez sa définition, comment la mettre en place, quels sont ses avantages et ses inconvénients. Puis comment l’adapter au secteur d’activité du bâtiment.

 

Qu’est-ce que la comptabilité de trésorerie ?

 

La comptabilité de trésorerie enregistre tous les encaissements et décaissements de votre entreprise durant l’exercice comptable. En ce qui concerne les créances clients (les clients qui ont une dette envers vous) et les dettes fournisseurs. Elles ne sont prises en compte qu’à la clôture de l’exercice comptable.

Dans les encaissements et décaissements, vous devez notifier le mode de paiement (carte bancaire, chèque, virement bancaire etc…). Il est aussi essentiel de fournir des pièces comptables justificatives telles que les relevés bancaires ou les factures fournisseurs pour chaque action de trésorerie.

 

Les créances et les dettes, accompagnées de justificatifs (devis et factures), apparaîtront comme dépenses ou recettes lors de l’exercice comptable suivant.

 

comptabilite-de-tresorerie-2

 

Pourquoi choisir une comptabilité de trésorerie ?

 

Toutes les entreprises ne peuvent pas opter pour une comptabilité de trésorerie. Les entreprises concernées par cette logistique sont celles qui relèvent des BNC (Bénéfices Non Commerciaux). Mais aussi certaines petites entreprises des BIC (Bénéfices Industriels et Commerciaux).

Selon le Code de commerce, les entreprises imposées dans la catégorie BIC ont le droit d’opter pour une tenue de comptabilité de trésorerie si elles relèvent du régime simplifié d’imposition.

Pour les entreprises soumises au BNC, la comptabilité de trésorerie est obligatoire.

 

La comptabilité de trésorerie : Avec ou sans expert-comptable ?

 

Bien que vous puissiez opter pour une gestion en interne, collaborer avec un expert-comptable est souvent gage de gain de temps. De plus, si un expert-comptable assure la comptabilité, vous diminuez vos risques d’erreurs.

 

Lorsque vous faites appel à un expert-comptable, vous avez accès à toute une partie de conseil pour vous aider à optimiser votre trésorerie. Cette partie conseil est d’autant décuplée si vous possédez plusieurs entreprises et que vous confiez leurs comptes et leurs enregistrements comptables au même expert.

 

Aujourd’hui, beaucoup d’artisans procèdent à une externalisation pour tenir leur comptabilité financière. Cela leur permet de diminuer leur charge mentale et de ne pas investir dans un logiciel de comptabilité ou un logiciel de gestion.

 

Les avantages d’une comptabilité de trésorerie

 

Si vous tenez vos livres comptables à jour régulièrement, l’expert-comptable n’aura aucun mal à effectuer votre comptabilité de trésorerie. Cela vous permet de réduire les coûts d’honoraires.

Afin d’être mieux organisé, il est conseillé de classer mensuellement et par ordre chronologique vos achats et ventes ainsi que vos pièces justificatives.

 

Les inconvénients

 

Lorsqu’un chef d’entreprise fonctionne avec la comptabilité de trésorerie, il peut y avoir des désavantages. Par exemple, étant donné que l’on compte seulement les encaissements et les décaissements déjà réalisés, une dette fournisseur en cours ne sera pas comptée en fin d’exercice. Cela ne pourra donc pas être déduit de vos résultats et ne fera pas baisser les impositions fiscales et sociales.

 

Si vous souhaitez opter pour une comptabilité de trésorerie, nous vous conseillons de choisir le régime réel simplifié, vous bénéficierez d’une déclaration annuelle et des acomptes trimestriels.

 

Les documents comptables à fournir obligatoirement chez les artisans

 

Peu importe le mode de comptabilité générale (de trésorerie ou d’engagement) que vous choisissez, en tant qu’artisan, vous devrez fournir des documents obligatoirement. Les types de documents à fournir dépendent de votre régime d’imposition (normal ou réel). Ces documents seront à fournir que vous soyez micro-entrepreneurs, auto-entrepreneurs, SARL ou en SAS.

 

Le régime réel d’imposition

 

Lorsque vous êtes soumis au régime réel d’imposition, vous devez :

 

  • Établir une facturation 

Chaque vente, d’un produit ou d’un service, doit être tracée grâce à un système de facturation aux normes. Il faut que la facture soit datée, signée et nominative pour qu’elle puisse rentrer dans l’exercice comptable ainsi que dans votre logiciel de comptabilité.

 

  • Enregistrer chaque mouvement affectant le patrimoine de votre entreprise

En effet, vous devez répertorier les achats et ventes qui concernent votre entreprise dans l’ordre chronologique. Il est aussi nécessaire d’accompagner chaque acte (achat ou vente) par une pièce justificative (relevé bancaire, factures, écritures comptables etc…)

 

  • Faire au moins un inventaire par an 

Afin de pouvoir contrôler physiquement le patrimoine de l’entreprise, les actifs, les passifs ainsi que les capitaux propres doivent être mis à jour une fois par an.

 

  • Établir des comptes annuels 

En fin de chaque exercice comptable, un livrable composé d’un bilan, d’un compte de résultat et d’annexes vous sera demandé.

 

En comptabilité, le bilan est un document qui représente les états financiers de votre entreprise à la date de clôture de l’exercice. Il est composé des actifs de l’entreprise (flux de trésorerie, créances, stocks etc…) et des passifs (dettes, emprunts, capital social etc…).

 

Le compte de résultat est un indice qui permet de mesurer la performance de l’entreprise. On y trouve le chiffre d’affaires et les charges effectuées durant l’exercice.

L’annexe sert de guide afin de mieux comprendre les deux documents cités précédemment. Vous pouvez en être exempté suivant la taille de votre entreprise.

 

À savoir : si votre entreprise ne dépasse pas 2 de ces seuils :

  • 4 000 000 € de total bilan ;
  • 8 000 000 € de chiffre d’affaires hors taxes ;
  • 50 salariés.

 

Alors, elle est en droit de fournir un bilan et un compte de résultat à la comptabilité simplifiée.

Ces documents font partie des obligations légales à fournir en fin d’exercice comptable. Ils vous permettent d’avoir une comptabilité conforme pour démarrer un nouvel exercice, tenu compte des résultats du précédent.

 

comptabilite-de-tresorerie-3

 

Le régime réel simplifié

 

Les artisans soumis à ce régime n’ont pas obligatoirement à fournir une annexe comptable. Ils peuvent également opter pour la comptabilité de trésorerie et évaluer forfaitairement leurs stocks et leurs encours.

 

Alors, comment font les artisans pour tenir leur comptabilité ?

 

Il n’y a pas de recette miracle. Cependant, beaucoup font appel à un expert-comptable, cela leur permet de ne pas toucher aux logiciels de comptabilité et d’être conseillés sur le meilleur régime fiscal à adopter. Souvent, les micro-entreprises doivent tenir une comptabilité plus légère et plus simple à prendre en main. C’est un très bon moyen pour apprendre la comptabilité.

 

La gestion comptable et financière est une partie du métier souvent sous-estimée par ceux qui souhaitent se lancer. Il est indispensable de tenir vos comptes régulièrement afin de rendre votre entreprise pérenne.

 

Merci d’avoir pris le temps de lire notre article ! N’hésitez pas à visiter notre blog 🙂

Rendez-vous sur le blog Soan ou abonnez-vous à nos réseaux sociaux : LinkedIn, Facebook ou Youtube.

Abonnez-vous à notre Newsletter Nous vous partageons les tips des salariés de chez Soan et l’actualité économique autour du paiement !