Lexique - Trésorerie

Trésorerie

Qu’entend-on par trésorerie ?

 

La trésorerie de l’entreprise définit l’ensemble des liquidités disponible en banque ou en caisse. 

Elle est calculée sur la différence des encaissements et décaissements. Suite à ce calcul, l’entreprise pourra définir son besoin en fonds de roulement (BFR) et ainsi connaître ses fonds disponibles.

La gestion de trésorerie s’axe autour des liquidités et des risques financiers.

La gestion des liquidités englobe tout ce qui est en lien avec les rentrées d’argent, la rentabilité des fonds engagés et la capacité de paiement d’une entreprise. Elle pourra ainsi réaliser un plan de trésorerie prévisionnel optimisé afin de limiter les risques.

 

Concernant les risques financiers, ils peuvent être systématiques ou non. Les risques systématiques sont liés aux fluctuations générales du marché. Alors que les seconds concernent des groupes d’actions précis au sein de l’entreprise.

 

Le solde de trésorerie varie entre les entrées et les sorties d’argent. Il peut donc être déficitaire (dépenses > revenus) ou excédentaire (revenus > dépenses).

Mais, il faut toujours garder à l’esprit que la somme de votre n’est pas constamment l’argent disponible. Il y a les dépenses, les charges ou encore les revenus futurs. Le budget de trésorerie à un instant T ne correspond pas réellement à la situation financière. 

 

L’objectif premier est de pouvoir anticiper la situation financière de l’entreprise. Cela permettra d’atteindre un point d’équilibre.

Une entreprise souhaite avoir un suivi de la trésorerie afin de pouvoir payer ses échéances, mais sans laisser trop d’excédents.

C’est là que le compte de résultat et le tableau de trésorerie prennent sens.

 

Comment se calcule concrètement la trésorerie ?

 

Afin d’au mieux gérer la trésorerie, il faut faire le point sur les soldes de vos comptes en prenant en compte les encaissements et en retirant l’ensemble des décaissements.

 

Pour ce faire, vous pouvez faire une liste de l’ensemble de vos rentrées et de vos sorties d’argent.

Concernant les encaissements, ils peuvent être de source différente :

  • Vos ventes.
  • Des investissements externes.
  • Le remboursement de vos taxes.
  • Des subventions ou aides financières.

 

L’entreprise devra également prendre en compte des délais de paiement accordés aux clients afin d’être au plus près de la réalité.

 

Les décaissements peuvent inclure :

  • Le remboursement de vos emprunts.
  • Vos charges fixes et variables.
  • Les impôts et taxes.
  • Des prestataires externes.
  • L’ensemble des frais de personnel.

 

Les flux de trésorerie peuvent être très vastes et des imprévus viennent toujours compliquer vos prévisionnels. L’option d’ajouter une catégorie “Autres” permettra d’avoir une marge de manœuvre pour gérer au mieux les problèmes de trésorerie.

 

Chaque entreprise souhaite connaître ses prévisions de flux afin de se rapprocher au mieux d’une trésorerie nette. Elle pourra ainsi mesurer son cash-flow et définir ces financements futurs. 

 

Retrouvez le lexique complet et venez découvrir notre blog portant sur divers sujets 🙂

Rendez-vous sur le blog SOAN ou abonnez-vous à nos réseaux sociaux : LinkedIn, Facebook ou Youtube.