Optimiser le BFR : Comment entretenir les poumons de votre entreprise ?

Le besoin en fonds de roulement (BFR) est souvent une cause de problème chez les entreprises et elles ne comprennent pas comment l’améliorer. C'est un fléau récurrent, important, qui permet une meilleure organisation de celle-ci et ainsi d’optimiser la gestion de sa trésorerie. 
Écrit par : Louis
13/05/2021 - 5 min de lecture
Sujets : Trésorerie

La base du BFR

 

Le besoin en fonds de roulement (BFR) caractérise le montant qu’une entreprise doit financer afin de couvrir son besoin. Il résulte des décalages de flux de trésorerie entre les décaissements (achats) et les encaissements (ventes) liés à son activité. Il est important pour l’entreprise d’optimiser son besoin en fonds de roulement au maximum.

Il représente un ratio qui permet d’évaluer la trésorerie d’une entreprise dont elle a besoin pour couvrir son cycle d’exploitation. C’est un indicateur essentiel à prendre en compte pour toutes les entreprises, qui permet de juger sa santé financière à court terme sur un cycle d’activité.

Et pourtant, souvent titulaire de créances impayées et un stock pas instantanément écoulé, l’entreprise continue de payer ses fournisseurs, payer ses salariés, s’acquitter de ses charges et investir.

 

Découvrez notre guide complet : l’analyse du besoin en fonds de roulement (BFR) et comment le calculer juste ici.

 

Alors pourquoi optimiser le BFR ?

Comment garder une trésorerie adéquate pour pérenniser votre entreprise ?

Comment optimiser son besoin en fonds de roulement ?  Soan répond à toutes vos questions !

 

Besoin en fonds de roulement : pourquoi est-il important ?

 

L’optimisation du BFR est l’axe le plus intéressant afin d’augmenter ses marges de manœuvre et libérer des ressources financières considérables.

Il permet de limiter les besoins de financement, notamment le recours aux solutions bancaires à court terme, très coûteuses.

Il diminue les risques de liquidité, surtout pour les jeunes entreprises qui se trouvent à court de liquidité, due à un mauvais chevauchement des flux d’encaissements et décaissements. Cela peut entraîner l’insolvabilité, la cessation de paiement, dépôt de bilan…

Finalement, il permet d’améliorer votre rentabilité économique pour forger votre business model et assurer la pérennité de votre entreprise.

 

L’optimisation du besoin en fonds de roulement : Les leviers d’actions

 

Afin d’optimiser son BFR, il faut toucher d’une part à l’actif circulant, d’autre part les dettes exigibles.

 

Post clients :

 

Concernant vos clients,  il est préférable de réduire les délais de paiement. Cela aura un impact direct sur la réduction de votre BFR et ainsi vous permettra d’encaisser immédiatement votre argent.

Attention, ce court délai de paiement n’est pas sans risque. Le paiement d’une créance à l’instant T peut être contraignant pour le client si le montant est trop important. Si le BFR est positif, mesurez l’impact des retards pour ne pas être pris au dépourvu.

 

  • Mettre à jour ses conditions générales de vente (CGV)

L’importance qu’a vos CGV résulte de l’obligation pour le client à respecter les modes et délais de paiement imposés. Adaptez-les à votre entreprise afin de ne pas avoir de décalage de flux de trésorerie.

 

  • L’acompte

Lorsque vous encaissez une partie des sommes à recouvrer, vous faites partiellement financer votre dette fournisseur par le client. Cela impact votre BFR, il diminue et votre trésorerie se porte mieux.

 

  • Politique de relance et de recouvrement

L’objectif pour l’entreprise est de recouvrir ses créances le plus rapidement possible. Insérer une procédure stricte de relance client vous permet de gagner du temps et de l’efficacité grâce à un logiciel d’automatisation des relances clients. Profitez de la solution Soan, qui permet de personnaliser vos relances ainsi que de les automatiser.

 

Post fournisseurs :

 

Comme avec les clients, il est possible de négocier avec vos fournisseurs des délais de règlement plus long. Votre besoin en fonds de roulement sera nul voir négatif.

 

Choisissez des fournisseurs fiables, dont les délais de livraison vous permettent de mettre rapidement vos stocks en vente.

 

Optimiser besoin fonds de roulement

Attention!

 

Dans le calcul du BFR, les dettes fiscales et sociales comptent. En l’occurrence, deux solutions s’offrent à vous pour retarder le règlement des dettes fiscales afin d’optimiser votre BFR :

  • Si vous êtes débiteur, pencher pour un versement trimestriel de la TVA et récupérer mensuellement du crédit de TVA
  • Retarder le paiement des charges sociales à fréquence trimestrielle.

 

Le stock

 

Un point intéressant, la réduction des stocks diminue le BFR. Lorsque vous opérez en flux tendu, vous réduisez automatiquement à 0 les stocks de matières premières et de produits finis. Cela entraînera une réduction des coûts et minimisera les délais.

Afin d’optimiser vos stocks, étudiez leur flux sur une année N.

Pour diminuer votre BFR, mettez en place une rotation des stocks.

Comment faire ?

Déterminer le nombre de fois que le stock est pleinement renouvelé au cours d’un exercice comptable. Plus le chiffre est élevé, plus ça sera bénéfique.

Un conseil, mettez en place des inventaires réguliers pour éviter un “ sur approvisionnement “. Réduisez vos délais d’approvisionnement du côté de vos fournisseurs et de livraison du côté de vos clients.

En cas d’invendus, établissez des opérations pour liquider vos stocks. Une baisse temporaire de marge est plus intéressante qu’un BFR alourdi.

 

Des solutions financières pour optimiser son besoin en fonds de roulement

 

Il est possible de recourir aux opérations de mobilisations de créances. Ces solutions permettent d’améliorer le BFR :

  • Le contrat d’affacturage 
  • L’escompte des effets de commerce : pour favoriser le règlement anticipé
  • L’escompte de crédits documentaires
  • La mobilisation Dailly pour les créances non-escomptables

 

Mise en place d’un tableau de bord et l’utilisation des logiciels de gestion

 

Afin d’optimiser le BFR sur le long terme, il est essentiel d’établir un suivi de l’activité de l’entreprise et surtout de sa trésorerie.

Il existe plusieurs moyens de contrôle :

  • La mise en place d’un tableau de suivi de trésorerie pour anticiper les prochains encaissements et décaissements.
  • L’utilisation de logiciels de gestion, suivi de stocks (pour diminuer les coûts liés aux approvisionnements et au stockage) et de suivi de paiement.

 

Le BFR est donc bien un point sensible que l’entreprise doit contrôler et sécuriser afin de la pérenniser. Cela passe par une bonne gestion de sa trésorerie ainsi qu’une gestion des stocks irréprochable.

 

Le maître-mot : l’organisation 

 

Plus vous êtes organisé, mieux vous anticipez les facteurs externes qui peuvent vous nuire.

Vous pouvez également nous suivre sur les réseaux sociaux : LinkedIn et Facebook 🌟

Abonnez-vous à notre Newsletter Nous vous partageons les tips des salariés chez Soan et l’actualité économique autour du paiement !