Pourquoi partager ses coordonnées bancaires n’est pas sécurisé ?

Pour éviter toute utilisation frauduleuse, nous vous conseillons de vérifier régulièrement votre compte en banque. Vous pouvez également passer par le virement sans IBAN.
Écrit par : Cyril
05/07/2022 - 3 min de lecture
Sujets : Paiement

Le RIB : La carte d’identité d’un compte bancaire

 

Le RIB ou le Relevé d’Identité Bancaire est un document transmis par la banque et contient l’ensemble des données bancaires d’une personne. Il est souvent considéré comme la carte d’identité d’un compte bancaire courant.

 

Avec le RIB, il est donc possible de fournir ses coordonnées bancaires sans risque d’erreur. Celui-ci est par ailleurs nécessaire pour effectuer des virements pour payer un prestataire, un remboursement ou se faire payer.

 

Pour que le compte bancaire soit parfaitement identifié, différentes informations obligatoires et références bancaires sont indiquées sur le RIB :

  • Les coordonnées personnelles du titulaire : Nom et prénom ou raison sociale ;
  • Le nom de la banque et de l’agence dans laquelle le compte est ouvert ;
  • Le numéro de RIB : Le code banque (composé de 5 chiffres), le code guichet (composé de 5 chiffres), le numéro de compte du titulaire (composé de 11 chiffres) ainsi que la clé RIB à 2 chiffres ;
  • IBAN à 27 caractères : Représente l’identifiant international du compte bancaire. Il commence par les 2 codes du pays : pour la France, ce sera FR ;
  • Et le code BIC composé de 8 ou 11 caractères. C’est le code international de l’établissement bancaire.

 

envoyer-coordonnees-bancaires-par-mail

 

Il peut aussi figurer votre adresse postale (si vous êtes titulaire du compte bancaire) et celle de la banque.

 

Lors de l’ouverture d’un compte bancaire, le RIB est créé automatiquement avec vos informations personnelles.

Pour se procurer un RIB, il vous suffit de vous rendre sur votre espace personnel de votre banque ou si vous avez un chéquier, il se retrouve à la fin du carnet.

 

Peut-on prélever de l’argent avec un RIB ?

 

La réponse est oui et non. Mais pas de panique, nous vous expliquons pourquoi juste en dessous.

En effet, pour prélever de l’argent sur le compte bancaire d’une personne (physique ou morale), le RIB est nécessaire. Mais pas que, un mandat de prélèvement est indispensable. Il doit être signé par la personne prélevée, et donc, avoir son accord.

 

Il y a risque de fraude, si une personne malveillante a accès à d’autres documents essentiels comme la pièce d’identité et peut ainsi usurper votre identité.

Avec vos informations personnelles, cette personne peut alors réaliser des achats sur internet ou des prélèvements SEPA sur votre compte bancaire sans votre consentement.

 

En revanche, il faut être vigilant face aux risques de phishing. Cette méthode de piratage est répandue. Vous recevez sur votre adresse e-mail, une demande de paiement d’un pirate se faisant passer pour une banque ou un quelconque fournisseur. Il vous demande de renseigner les coordonnées bancaires de votre compte.

Suite à cela, vous payez une fausse facture en vous demandant de faire un virement sur un faux RIB.

 

Partager les coordonnées d’une carte bancaire

 

Plus risqué que le RIB, partager ses codes de carte bancaire est une erreur que beaucoup font. La fraude à la carte bancaire est une pratique qui se répand de plus en plus. Il faut donc être vigilant.

En effet, avec les codes ainsi que la date d’expiration et le cryptogramme visuel, une personne malveillante peut réaliser un grand nombre d’achats sur internet.

 

Désormais, pour valider un achat sur internet, de nombreux sites ont changé leurs processus, la connexion est sécurisée et l’identification 3D sécure (qui vous redirige vers votre banque) est obligatoire. À noter que 97 % des sites internet disposent de cette sécurité. Si cela n’est pas présent, ne rentrez pas vos informations.

 

Si le site est sécurisé, vous devriez voir apparaître un petit cadenas, celui-ci indique que vos coordonnées bancaires envoyées sont cryptées.

Pour éviter toute fraude, ne communiquez jamais vos données bancaires à quiconque, ce sont des informations confidentielles.

 

envoyer-coordonnees-bancaires-par-mail-3

 

La fraude en chiffre

 

1,28 milliard d’euros se sont évaporés des comptes bancaires des Français en 2020. Soit en raison d’un chèque volé ou détourné, d’une fraude à la carte bancaire ou bien d’un virement émis à leur insu, selon le dernier Observatoire de la sécurité des moyens de paiement de la Banque de France.

 

Le chèque reste le moyen de paiement le plus fraudé du fait du montant élevé des transactions réalisées par les voleurs : 2 438 € en moyenne. En comparaison, le montant moyen des fraudes à la carte bancaire est de 63 €.

En revanche, les détournements par carte bancaire représentent une majorité des transactions frauduleuses ; 473 millions d’euros ont été dérobés en 2020.

 

Cela s’explique par le fait que les fraudeurs utilisent des petites sommes pour ne pas se faire prendre. De plus, avec le paiement sans contact jusqu’à 50 euros, il est possible de faire des achats de petites sommes sans que les propriétaires s’en rendent compte tout de suite.

 

Comment se protéger d’une utilisation frauduleuse ?

 

Il arrive souvent que les entreprises transfèrent leurs coordonnées bancaires par e-mail ou directement sur les factures.

 

Les fraudeurs utilisent de plus en plus de méthodes pour pirater vos coordonnées bancaires.

Pour éviter toute utilisation frauduleuse, nous vous conseillons de vérifier régulièrement votre compte en banque, si vous constatez un prélèvement douteux, informez votre banque et faites opposition ou constatez l’ordre de paiement.

 

Pour se protéger et éviter les fraudes, voici quelques bonnes pratiques :

  • Analyser régulièrement ses comptes bancaires ;
  • Éviter les prélèvements automatiques ;
  • Lister les créanciers autorisés à prélever de l’argent sur un compte ;
  • Établir une liste noire des créanciers pour bloquer les prélèvements.

Ou vous pouvez simplement passer par le virement sans IBAN.

 

Qu’est-ce que le virement sans IBAN ?

 

Certaines technologies proposent des moyens de paiement qui ne nécessitent pas d’IBAN.

C’est le cas chez Soan, en effet, dès lors que vous avez édité votre facture, vous pouvez procéder à une demande de paiement en seulement un clic.

 

Dès l’instant où les informations essentielles sont remplies, la demande de paiement est envoyée et votre client reçoit une notification sur le canal choisi (adresse e-mail, messages, etc.).

 

Pour votre client, la transaction est également simplifiée. En effet, dès qu’il reçoit la demande de paiement, il se connecte sur son espace bancaire personnel, le tout sans quitter l’interface Soan ni de navigateur internet.

Une fois qu’il a vérifié les informations émises, il lui suffit via un clic de confirmer le paiement et d’effectuer le virement, le tout, en toute sécurité et sans rentrer d’IBAN.

 

Vous pouvez accéder à votre espace personnel Soan à tout moment pour vérifier les paiements qui ont été effectués et voir en un clic tous vos encaissements clients.

 

envoyer-coordonnees-bancaires-par-mail-4

 

Quels sont les avantages du virement sans IBAN ?

 

En premier lieu, le virement sans IBAN permet de gagner du temps sur la gestion de votre trésorerie. En effet, avec Soan, vous pouvez envoyer des demandes de paiement n’importe où et n’importe quand. Vous avez la main sur votre trésorerie.

 

De son côté, votre client gagne du temps, puisque les transactions bancaires sont simplifiées. Il a juste à vérifier les informations et à payer en un clic.

 

De plus, vous ne communiquez pas vos coordonnées bancaires. Comparé à un virement classique où vous deviez transmettre votre RIB, qui bien souvent se retrouve égaré ou transmis à la mauvaise personne et en plus, cela allonge la durée de paiement.

Le virement sans IBAN (via la technologie Open Banking) permet juste de renseigner les informations dans un espace sécurisé et les transferts d’argent se font sans difficultés.

 

Également, passer par le virement sans IBAN permet d’avoir des paiements sécurisés. Tous les ordres de virement sont confirmés avant le transfert d’argent.

Les données personnelles sont protégées par les directives RGPD.

 

Aujourd’hui, il existe de nombreux moyens de paiements. Partager ses coordonnées bancaires permet à des personnes malveillantes d’avoir accès à vos documents et comptes bancaires.

Pour éviter cela, le virement sans IBAN a été mis en place. Plus besoin de partager vos données, les plateformes telles que Soan permettent de se faire payer en un clic sans entrer de RIB.

Cela vous permet de pouvoir être payé en toute sécurité et de gagner du temps.

 

Merci d’avoir pris le temps de lire notre article ! N’hésitez pas à visiter notre blog 🙂

Rendez-vous sur le blog Soan ou abonnez-vous à nos réseaux sociaux : LinkedIn, Facebook ou Youtube.

Abonnez-vous à notre Newsletter Nous vous partageons les tips des salariés de chez Soan et l’actualité économique autour du paiement !