Comment la Fintech française peut aider les Daf dans leurs problématiques de paiements B2B