Qu’est-ce qu’un bilan carbone ?

La mise en place d'un bilan carbone dans une entreprise lui permettra d'ajuster ses stratégies futures et d'intégrer pleinement la RSE dans son quotidien.
Écrit par : Cyril
18/02/2022 - 3 min de lecture
Sujets : Ecologie

De plus en plus d’entreprises souhaitent réduire leur empreinte carbone. Qu’elles soient installées dans des pays développés ou des pays industrialisés, elles ont pris conscience de la gravité de la situation et mettent en place des actions en faveur de l’environnement.

Le réchauffement climatique et la déforestation sont des réalités et les entreprises tentent d’inverser la tendance à leur niveau. Elles mettent en place un plan d’actions afin de minimiser les émissions de GES (gaz à effet de serre). Et ce dans l’objectif de réduire leurs effets sur la planète.

 

Dans un objectif de réduction des émissions, certaines entreprises optent pour la réalisation d’un bilan carbone afin de quantifier leurs consommations.

 

Un bilan carbone, qu’est-ce que c’est concrètement ?

 

Le bilan carbone est un outil permettant de connaître son impact carbone. Plus concrètement, cela permet de calculer l’ensemble des émissions de GES d’une entreprise. Grâce à cela, les responsables pourront faire le point sur leurs émissions totales. Selon les secteurs, certaines entreprises seront amenées à utiliser davantage d’énergies fossiles que d’énergies renouvelables. Or, en souhaitant la réduction des émissions mondiales, il faut réduire l’utilisation d’énergies fossiles. 

Certains secteurs émetteurs de GES mettent en place des actions globales afin de maîtriser les émissions.

Et toutes ces données sont accessibles grâce au bilan carbone.

 

À savoir : La réalisation d’un bilan carbone n’est pas obligatoire pour toutes les entreprises.

Celles concernées sont :

  • Les établissements publics et services d’État de plus de 250 agents ;
  • Les entreprises de plus de 500 salariés ;
  • Les collectivités territoriales de plus de 50 000 habitants.

 

bilan-carbone-2

 

Comment réduire son impact écologique via un bilan carbone ?

 

Afin de réaliser son bilan carbone, il faut faire appel à un prestataire certifié par l’ADEME ou avoir en interne un chef de projet formé. 

De ce fait, le processus se décompose en plusieurs étapes.

 

  • Sensibilisation :

Le prestataire donne un aperçu de la méthode de réalisation du bilan ainsi que ses enjeux. Par la suite, un interlocuteur sera désigné au sein de l’entreprise cliente.

 

  • Identification : 

Cela permet de définir les activités polluantes et liées à la production de gaz à effet de serre. Une cartographie sera ensuite établie afin de déceler les flux générant du CO2. Sachant que selon les activités, une entreprise peut se voir attribuer des crédits carbone, (l’équivalent d’une tonne de CO2). Une entreprise ayant des crédits carbone signifie qu’elle consomme beaucoup, elle devra trouver des solutions pour réduire ses émissions.

 

  • Récolte : 

Après avoir identifié les sources excessives de consommation de carbone, il faut maintenant collecter les données. Cela permettra donc de calculer la quantité de gaz à effet de serre émise par l’entreprise.

 

  • Analyse :

Une fois les résultats obtenus et l’identification des éléments les plus polluants, l’entreprise pourra mettre en place un plan climat énergie.

Le prestataire fournit également une liste de recommandations pour mieux gérer ses facteurs d’émissions.

 

À la suite d’un bilan carbone, l’entreprise aura les clés pour mettre en place une consommation d’énergie plus viable. En mettant en place des actions de recyclage par exemple, elle réduit les émissions liées à son activité.

 

Les avantages et les limites d’un bilan carbone

 

La réalisation d’un bilan carbone apporte de nombreux avantages pour une entreprise :

  • Cela apporte un véritable avantage concurrentiel en communiquant sur sa réduction de l’effet de serre. Une image de marque plus “verte” montre que l’entreprise s’engage dans un processus global de lutte contre le changement climatique.
  • Lors des différentes COP (Conférence des parties), les divers états présents définissent les futures réglementations environnementales. En réalisant un bilan carbone, vous prenez de l’avance sur vos concurrents.
  • De plus, en réduisant ces dépenses énergétiques, l’entreprise pourra réinjecter cet argent dans d’autres projets. Elle limitera par la même occasion le montant de sa taxe carbone.

 

À savoir : Afin de faciliter la réalisation d’un bilan carbone, l’ADEME propose des subventions allant de 50 % à 70 % des frais en fonction des entreprises.

 

Bien que cet outil soit pertinent et efficace pour les entreprises, il comporte certaines limites :

  • Il traite seulement les émissions de gaz à effet de serre. C’est donc insuffisant afin d’avoir une vision globale sur son empreinte écologique. Il peut être pertinent d’analyser la pollution des sols, les carburants utilisés ou encore le rejet de particules.
  • En fonction des entreprises, les données peuvent être nombreuses et prendre du temps à être analysées. Il faut donc anticiper la réalisation d’un bilan carbone.
  • Après la réalisation d’un bilan carbone, une entreprise pourra avoir des travaux de rénovation ou autre à réaliser. Or, pour certaines cela peut être compliqué.

 

Attention à ne pas tomber dans le piège du greenwashing. C’est une stratégie de communication visant à faire croire qu’une entreprise a une politique écoresponsable. C’est une forme de publicité mensongère en trompant les consommateurs.

Il faut donc réaliser son bilan carbone et ses différentes actions dans les règles afin de n’avoir aucun problème lors d’éventuels contrôles.

 

À la recherche de la neutralité carbone

 

Pour les entreprises s’inscrivant dans une démarche écologique, l’objectif est la réalisation d’un bilan carbone neutre. C’est-à-dire de trouver l’équilibre entre les émissions de carbone d’origine humaine et l’absorption par les puits de carbone. Tout l’enjeu réside dans le fait d’émettre moins de GES que la terre est capable d’en absorber.

Et non de ne plus émettre aucune émission.

 

Les entreprises sont de plus en plus à placer les enjeux écologiques au cœur de leur stratégie et ceux pour diverses raisons :

  • Les clients préfèrent davantage les entreprises engagées. Ils privilégient la qualité et la durabilité d’un produit quitte à le payer plus cher.

Selon Greenly, dans le secteur du B2B plus de 50 % des acheteurs surveillent les actions environnementales de leurs fournisseurs et partenaires.

  • Les salariés veulent travailler dans des entreprises durables. Selon une étude de Deloitte, plus de ⅔ des Millenials sont réticents à l’idée de travailler dans une entreprise sans démarche RSE. (Sachant qu’ils représenteront plus de 75 % des salariés en 2025).
  • Les investisseurs sont en quête d’entreprises tournées vers l’avenir. Cela permet d’accéder à des financements particuliers et de capter de nouveaux investisseurs.

 

La réalisation d’un bilan carbone certifié s’inscrit dans une démarche globale RSE. Il permet à l’entreprise d’être tourné vers demain.

Et chez Soan on est soucieux de l’environnement, c’est pour cela que nous préparons déjà notre bilan carbone de fin d’année.

 

Merci d’avoir pris le temps de lire notre article ! N’hésitez pas à visiter notre blog 🙂

Rendez-vous sur le blog SOAN ou abonnez-vous à nos réseaux sociaux : LinkedIn, Facebook ou Youtube.

Abonnez-vous à notre Newsletter Nous vous partageons les tips des salariés de chez Soan et l’actualité économique autour du paiement !