TPE Virtuel : quels bénéfices pour les entreprises ?

TPE Virtuel : quels bénéfices pour les entreprises ?

Le secteur du e-commerce est en pleine expansion. L'utilisation d'un TPE virtuel est de plus en plus courant pour les entreprises et les clients mais cela reste encore flou pour beaucoup de personnes.
Écrit par : Cyril
03/11/2021 - 3 min de lecture
Sujets : Paiement

Un Terminal de Paiement Électronique virtuel est un canal permettant à des consommateurs d’effectuer un paiement par carte bancaire par internet.
Ce terminal ne prend en charge que les transactions virtuelles. Il doit sécuriser les paiements entre la banque du client et celle du professionnel. Cette solution garantit la sécurité des données et joue le rôle d’intermédiaire entre le commerçant et le client.

 

Avec un TPE virtuel, vous pouvez effectuer des ventes à distance, comme par exemple des ventes par ligne téléphonique (très peu répandu en Europe). Pour cela, il vous faut un contrat VAD (vente à distance). Le contrat VAD vous permet d’effectuer un paiement virtuel avec votre carte de débit et de crédit.

 

On considère un TPE virtuel comme tel lorsque ce n’est pas le client qui rentre ses informations bancaires (nom, prénom, numéro de carte bancaire, etc.).

C’est le vendeur qui rentre ces informations une fois qu’on les lui a donné (par mail ou par téléphone par exemple).

Un TPE virtuel peut être sur une interface web ou une application mobile. Sur une interface web, c’est celui auquel on pense le plus souvent. Il s’agit d’une zone de saisie où l’on renseigne les informations de ses clients, comme ce que vous pouvez rencontrer lors d’un paiement en ligne.

 

À quoi ça sert ?

 

En tant qu’entreprise, disposer d’un paiement en ligne tel qu’un terminal virtuel vous permettra de contrôler tout le processus de paiement. Vous pourrez le simplifier, et ainsi faciliter les règlements de vos clients. C’est aussi simple d’utilisation que d’installation, vous n’avez pas besoin d’un logiciel tiers, car tout le processus se fait en ligne, n’est nécessaire qu’un ordinateur et une connexion internet.

 

De plus, un TPE virtuel étant conforme au PCI-DSS (Norme de sécurité de l’industrie des cartes de paiement), vous avez accès aux cartes de paiement enregistrées dans l’environnement PCI-DSS.

 

Automatisez et personnalisez les relances

 

Les TPE virtuels les plus connus

 

Pour l’instant cela reste flou ? Pourtant, désormais ces terminaux sont partout. Peut-être qu’en vous citant quelques exemples de TPE virtuels cela pourra vous éclairer :

 

  • Sumup : vous pouvez créer votre e-commerce, Sumup est gratuit à l’installation et 2,5 % de commissions prélevées à chaque transaction.

 

  • Square : faites de votre ordinateur un terminal de paiement. Vous pouvez ainsi accepter tous types de règlements  (espèce, chèque, carte bancaire etc…). Square est aussi gratuit à l’installation, ils prennent 2,5 % à chaque transaction saisie manuellement et 1,65 % à chaque paiement par carte bancaire ou sans contact.

 

  • PayPal : connectez-vous à votre compte PayPal et acceptez les paiements à distance. Un TPE virtuel chez PayPal coûte 35 $ / mois et 0,30 $ à chaque transaction.

 

Et attention, même si ces Square, PayPal, etc. sont aujourd’hui très connus, on confond encore très souvent TPE virtuel et passerelle de paiement.

Pourtant, la différence est fondamentale !

 

La différence entre un TPE virtuel et une passerelle de paiement

 

Parmi tous les moyens de paiements alternatifs, vous avez peut-être déjà entendu le terme de “passerelle de paiement”.

On vous explique en quoi une passerelle de paiement est-elle différente d’un TPE virtuel.

Mais d’abord, définissons le terme de “passerelle de paiement”

 

Une passerelle de paiement est un service proposé par les entreprises afin de permettre aux clients de payer par internet (ex : Stripe, pay plug, Amazon pay, etc.)
La différence est que lors de l’encaissement, elle ne se concentre pas uniquement sur les transactions de paiement entre l’établissement bancaire du débiteur et celle du professionnel. Elle propose également plusieurs moyens de traiter ces paiements.
Pour simplifier, avec une passerelle de paiement les clients peuvent choisir leur moyen de paiement. Donc l’expérience client est meilleure, et pour le commerçant, cela permet de proposer une offre plus large de solutions au moment d’encaisser la vente.

 

Par exemple, Soan est une passerelle de paiement B2B qui propose des moyens de paiement comme : le paiement sans IBAN, le paiement par carte, par virement, ou encore en 3x sans frais. Le processus est donc beaucoup plus complet qu’une simple transmission d’une banque à l’autre.

 

Quelles différences avec un TPE virtuel ?

 

Les points qui diffèrent entre nos deux protagonistes :

  • Un TPE virtuel joue le rôle d’un lecteur de carte physique.
  • Une passerelle de paiement est un écosystème pouvant contenir plusieurs moyens de paiement, dont un TPE virtuel par exemple.

 

Une passerelle de paiement peut donc contenir un TPE virtuel, mais la réciproque n’est pas possible.

  • Une passerelle de paiement, contrairement à un terminal, peut donc proposer des services comme : le paiement sur mobile, un lien de paiement ou autres moyens.

 

Créer votre compte rapidement

 

Quelques points sur cette dernière :

  • La sécurité : elle est sécurisée, car elle contient des mesures comme la tokenisation (définition en dessous) des données, conforme à la réglementation PSD2. La tokenisation des données, c’est une série de chiffres liée à vos données personnelles. Ce qui permet de cacher vos vraies données. Cela se fait en 2 étapes : cryptage / décryptage de vos informations puis affiliation à un token.
  • Elle propose une stratégie omnicanale : cela permet d’augmenter votre taux de conversion et ainsi d’avoir plusieurs méthodes d’encaissement.

 

Un autre point à noter sur les passerelles de paiement, c’est qu’elles s’accompagnent souvent d’une surcouche de fonctionnalités qui permettent de fluidifier la gestion des paiements. Par exemple, elles intégreront parfois une application sur téléphone, proposeront l’envoi d’un mail avec le lien électronique de paiement, auront des solutions de connexion en direct avec le service bancaire du client, etc.

Ces deux paiements alternatifs peuvent répondre à vos objectifs d’entreprise et proposent des paiements pour vos clients en toute sécurité. Une solution n’est pas meilleure qu’une autre. Chaque service répond à un objectif différent et dépend avant du professionnel qui l’utilise et de ses besoins.

 

Combien ça coûte à une entreprise ?

 

La majorité des TPE virtuels ont des frais de transaction d’environ 2,5 %, mais n’ont pas de frais fixes. La différence de prix entre commerçants va donc dépendre du nombre de ventes effectuées. La plupart des solutions ont d’ailleurs une offre adaptée pour chaque taille d’entreprise et typologie de besoins.

Peu importe la solution que vous privilégiez, la chose importante à retenir est la suivante :

Ces types de terminaux deviennent indispensables pour une bonne gestion des transactions sur votre site internet. Ils permettent d’offrir une meilleure expérience à vos clients au moment d’encaisser leur paiement et en élargissant l’offre des services disponibles, vous mettez plus de chance de votre côté pour que le paiement soit fluide.

Cet acteur polyvalent, souvent sans abonnement, permet notamment le paiement à distance et la série de paiements, deux moyens en pleine expansion aujourd’hui.

 

Merci d’avoir pris le temps de lire notre article ! N’hésitez pas à visiter notre blog 🙂

Rendez-vous sur le blog Soan ou abonnez-vous à nos réseaux sociaux : LinkedIn, Facebook ou Youtube.